• Accueil
  • Blog
  • Comment l'IA générative va changer notre façon d'envisager le travail
Cómo la IA generativa cambiará nuestra forma de concebir el trabajo

Dans les salles de réunion du monde entier, les dirigeants se posent la question suivante : « Quelle est notre stratégie en matière d'IA ? » Quels que soient le secteur et le type d'emploi auxquels elle peut s'appliquer, il ne fait aucun doute que l'IA générative aura un impact sur notre façon de travailler.

C'est pourquoi nous avons voulu parler à Ted Shelton, partenaire expert chez Bain & Company, lors d'un récent événement LinkedIn Audio, afin d'examiner les effets de l'IA et de l'automatisation intelligente sur leurs processus métier, en particulier sur leur personnel. Ted est membre de l'équipe dédiée à la transformation numérique de Bain et conseille certaines des plus grandes entreprises du monde sur les moyens d'exploiter les outils d'automatisation intelligente, d'analyse avancée et d'apprentissage automatique.

Voici quelques points forts de notre conversation :

La mise en œuvre de l'IA fait désormais l'objet de discussions au sein des conseils d'administration

Ted travaille dans le domaine de l'automatisation depuis une dizaine d'années et, selon lui, le sujet de l'intégration des nouvelles technologies dans les processus métier était rarement abordé dans les salles de réunion auparavant. Aujourd'hui, c'est le contraire. D'après lui, presque tous les chefs d'entreprise avec lesquels il est en relation parlent de l'IA et de l'automatisation intelligente, ainsi que de la manière dont ils peuvent en tirer parti.

« C'est devenu d'un coup une technologie très accessible, et les gens sont capables de comprendre ce qu'elle peut apporter à leur entreprise », a-t-il déclaré. « Mais je pense que la difficulté réside dans le fait qu'ils ne comprennent pas comment cela fonctionne. On a tendance à se dire qu'il s'agit d'une baguette magique qu'il suffit de brandir pour faire disparaître tous les problèmes de son entreprise. »

Selon lui, lorsqu'il s'agit d'appliquer l'IA générative aux processus, il est important que les chefs d'entreprise envisagent cette technologie en termes déterministes et probabilistes. Le déterminisme est une réponse exacte à une question spécifique, et le probabilisme est une hypothèse basée sur des données antérieures.

En fait, dans certaines situations, vous ne voulez pas que l'IA devine la réponse ; vous voulez la bonne réponse au problème. Cela signifie que vous voulez que l'automatisation applique une approche à la fois déterministe et probabiliste pour résoudre les différents types d'interactions qu'elle aura, que ce soit avec les employés ou avec les clients.

Saisie humaine + IA = multiplicateur de force

C'est là qu'intervient l'élément humain de l'IA, ce qui peut sembler contre-intuitif. Mais, selon Ted, il s'agit d'un élément important qui permet d'apporter de la créativité et un esprit critique à un système très déterministe, créant ainsi un « multiplicateur de force ».

De cette façon, vous pouvez déployer l'IA pour décharger vos employés humains des tâches monotones et à faible valeur, afin qu'ils puissent se consacrer à des tâches à forte valeur ajoutée.

« Ainsi, au cours de la prochaine décennie, la main-d'œuvre aura de plus en plus de temps à consacrer à des activités de plus grande valeur, telles que la pensée critique, la créativité et les relations interpersonnelles. Ces activités seront soutenues par des systèmes probabilistes et déterministes capables de prendre en charge toutes les règles, tout le travail de routine et même le travail prédictif », a déclaré Ted.

Aidés d'un système d'information basé sur l'IA, les employés seront alors à même de réfléchir aux problèmes avec un esprit critique et créatif.

Les entreprises ne doivent pas attendre que le gouvernement intervienne

Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y a pas d'importantes questions éthiques à poser concernant cette technologie émergente, et les personnes qui tirent la sonnette d'alarme ne manquent pas, que ce soit au sein du gouvernement ou dans le secteur privé.

Mais, selon Ted, le monde des affaires devrait s'inquiéter de voir le gouvernement intervenir pour réglementer une technologie qu'il ne comprend pas entièrement. Il a ainsi évoqué une récente audition du Congrès américain concernant Tiktok et le fait que très peu de politiciens comprenaient réellement la technologie dont ils décidaient en fin de compte de l'avenir.

« Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement pour nous dire ce qu'il est acceptable ou non d'utiliser dans nos entreprises », a-t-il déclaré. « Chez Bain, nous parlons du concept de capitalisme des parties prenantes, par opposition au capitalisme des actionnaires. »

« Nous pensons que les entreprises doivent avoir un sens moral fort. En fin de compte, il est bon que les entreprises tiennent compte de l'impact de leurs décisions, non seulement sur l'augmentation de la richesse de leurs actionnaires, mais aussi sur la réussite et la satisfaction de leurs employés, de leurs clients, des communautés qu'elles servent et de la planète dans son ensemble. »

En d'autres termes, si les entreprises tirent parti de l'IA pour le bien de la société au sens large, il est moins probable que les pouvoirs publics interviennent en adoptant des réglementations lourdes et sans comprendre pleinement les tenants et les aboutissants.

L'IA augmentera le travail d'information

Au-delà des préoccupations éthiques et des implications réglementaires, et de la transformation imminente du travail manuel par la robotique et l'IA, qui est un sujet à part entière, les avantages de l'IA générative ne dépendront pas de l'industrie, estime Ted.

« Nous allons tous faire de plus en plus de travail d'information parce que le travail physique sera supplanté par la robotique physique », a-t-il déclaré. « Dans cette sphère d'information, il y a toute une série de tâches professionnelles très courantes que nous effectuons tous, comme la rédaction de courriels, de propositions ou de rapports, et pratiquement chacune de ces tâches connaîtra des changements avec ces outils d'IA générative. »

Il a cité une étude du MIT qui a examiné de près deux groupes de personnes exerçant des activités commerciales communes. Un groupe a effectué ces activités sans l'aide de l'IA, et l'autre avec l'aide de l'IA. Le groupe utilisant l'IA a montré non seulement une réduction du temps nécessaire pour effectuer les tâches, mais aussi une amélioration significative de la qualité du travail.

Ted a déclaré que le principal enseignement qu'il avait tiré de l'étude était que l'IA pouvait bien sûr faire gagner du temps, car elle permettait de réaliser un plus grand nombre de tâches manuelles et d'améliorer la qualité des résultats, mais que la technologie avait besoin d'une touche humaine pour vérifier les faits, apporter de la créativité, et s'améliorer.

La transformation de l'IA a lieu maintenant

Une chose est sûre, selon Ted, la technologie de l'IA générative mérite une attention immédiate. Elle se déploie maintenant, et les décideurs doivent agir en conséquence.

« Vous ne pouvez pas vous permettre d'attendre ; cette transformation se produira de votre vivant et vous devrez vous adapter », a-t-il affirmé. « Vous ne pouvez pas vous dire que tout cela ne vous concerne pas car vous serez à la retraite dans cinq ans. Non, c'est maintenant que vous devez agir. La transformation est déjà en marche. »

Pour en savoir plus sur l'avenir du travail et de l'IA, consultez la lettre d'information de Ted, Infinite Future.

Exploitez l'IA générative et l'automatisation.

À propos de Gabriel Carrejo

user image

Gabriel est responsable du marketing social et de la défense des intérêts chez Automation Anywhere.

S'abonner par e-mailVoir toutes les publications LinkedIn

Découvrez la Plateforme pour réussir l'automatisation.

Essayer Automation Anywhere
Close

Pour les entreprises

Inscrivez-vous pour obtenir un accès rapide à une démo complète et personnalisée du produit

Pour les étudiants et développeurs

Entrez dès maintenant dans le monde de la RPA avec un accès GRATUIT à la Community Edition