Cliquez ici pour accéder aux blogs en anglais.

Augmenter l'espérance de vie grâce à l'IA et aux collaborateurs numériques

Écrit par Catherine Calarco dans les Actualités Automation Anywhere le July 10, 2019
développeur

Si les humains du monde entier vivent aujourd'hui plus longtemps, selon le CDC (Centre de Contrôle et de prévention des maladies), l'espérance de vie aux États-Unis a récemment chuté à 78,6 ans. Après un demi-siècle d'améliorations, les personnes entre deux âges sont désormais plus susceptibles de mourir plus tôt qu'elles ne l'étaient en 2011. Le taux de mortalité des personnes âgées de 55 à 64 ans augmente, et les jeunes et les femmes sont plus souvent affectés. « L'espérance de vie nous donne un aperçu de la santé générale de la nation », a dit Robert R. Redfield, directeur du CDC, « et ces sombres statistiques sont un signal d'alarme nous indiquant que nous perdons trop d'Américains, trop tôt et trop fréquemment, et en raison de maladies qui pourraient être évitées. » Les maladies chroniques sont maintenant le plus grand danger pour notre longévité. On compte parmi les 10 principales causes de morbidité les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les blessures involontaires (parmi lesquelles les overdoses de médicaments), les maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, l'accident vasculaire cérébral, la maladie d'Alzheimer et le diabète. Dans leur lutte visant à éradiquer ces problèmes, les entreprises des sciences de la vie peuvent exploiter l'intelligence artificielle (IA) et l'automatisation des processus par la robotique (RPA) pour réduire la durée de mise sur le marché des médicaments qui changent la vie et augmenter l'espérance de vie jusqu'à un âge avancé.

Les entreprises des sciences de la vie ont un rôle à jouer pour aider les gens à mieux vivre à tout âge

L'étude du CDC révèle que non seulement nous vivons moins longtemps, mais aussi que nous sommes davantage malades pendant notre vie. Sur les 78 années que nous pouvons nous attendre à vivre, la plupart d'entre nous ne profitent que de 67,7 années sans maladie ou handicap. La médecine conventionnelle a alors un rôle à jouer. Les entreprises des sciences de la vie relèvent le défi de l'épidémie des maladies chroniques en accélérant les essais de médicaments et en modifiant le modèle opérationnel tout en redéfinissant parallèlement le rôle du patient. La découverte de nouveaux médicaments et les traitements alternatifs alimentent également l'innovation. Selon le Tufts University Journal of Health Economics, on estime désormais que la mise sur le marché d'un nouveau médicament sur ordonnance coûte 2,6 milliards de dollars. Pourtant, les nouvelles technologies, à l'instar des collaborateurs numériques basés sur l'IA, réduisent les coûts tout en accélérant la vitesse d'accès au marché via la recherche et l'approbation des médicaments, afin d'accélérer la mise à disposition des produits pharmaceutiques pour les patients.

La force de travail numérique présente-t-elle un avantage ?

La nouvelle force de travail numérique qui émerge est idéale pour les entreprises des sciences de la vie, car ces robots basés sur l'IA fonctionnent mieux quand le volume des données à traiter est important, et quand les informations doivent être intégrées dans plusieurs systèmes. Par exemple, des entreprises comme Amgen, Boston Scientific, Cerner et Lilly ont toutes utilisé l'IA et la RPA pour collecter, trier, analyser et partager des données qui sont essentielles pour accélérer la mise sur le marché de nouveaux médicaments. Les collaborateurs numériques du Bot Store peuvent accélérer le traitement des données avec une précision étonnante, ce qui laisse plus de temps aux humains pour effectuer des tâches à haute valeur ajoutée. Les collaborateurs numériques permettent également de collaborer avec les patients, en les aidant à traiter les événements indésirables et les requêtes portant sur l'état de santé, offrant alors l'assistance indispensable à un changement de comportement et à l'observance des thérapies. Les robots spécialisés sont également parfaits pour que les entreprises des sciences de la vie extraient des informations spécifiques à partir de plusieurs documents de recherche.

La poursuite de la médecine fonctionnelle grâce aux progrès de la technologie de l'IA

Les collaborateurs numériques maîtrisent bien désormais nombre des capacités de l'IA, telles que :

Le traitement du langage naturel : pour comprendre les phrases et extraire le sens, à convertir en données

La reconnaissance vocale : capacité à entendre et interpréter de l'audio

La vision par ordinateur : capacité à analyser des images et des documents numérisés pour extraire des données

L'apprentissageautomatique : l'exploitation de grandes quantités de données passant par un système pour enseigner à des machines, y compris à d'autres robots, comment réagir de façon appropriée

L'apprentissage profond : sur la base de réseaux neuronaux artificiels, la tentative de reproduction du fonctionnement du cerveau humain

 

 

Quel est l'impact d'un collaborateur numérique ? Allez-vous adopter cette nouvelle innovation ?

Les nouveaux collaborateurs numériques offrent aux sciences de la vie une technologie qui pourrait changer la donne par leur aptitude à lire et interpréter des données non structurées et les convertir en données structurées tout en synchronisant les informations avec divers systèmes de traitement, ce qui permet de gagner du temps, d’économiser des ressources et de sauver des vies.

Les collaborateurs numériques ont aidé les entreprises des sciences de la vie à :

  • Augmenter le retour sur investissement jusqu'à 628 % en seulement 6 mois, en automatisant les tâches répétitives

  • Réduire les erreurs de 100 % pour plusieurs processus

  • Faire gagner du temps aux humains, qui peuvent alors se concentrer sur un travail créatif et novateur

  • Fournir un lieu de travail plus agréable en seulement 10 semaines en combinant IA et technologie RPA

Les entreprises novatrices se rendent compte que les processus portés par l'IA sont l'avenir des sciences de la vie. Ceux-ci en effet abordent les aspects de la gestion du changement et de l'évolution culturelle associés au déploiement d'une force de travail numérique. Mais est-ce que les assistants numériques facilitent le travail ou s'assortissent de pertes d'emploi, et comment cette transformation affecte-t-elle les employés ? Nous examinerons ce sujet plus avant dans notre prochain article.

Il n'existe pas de plafond biologique à la longévité humaine

Nous n'avons pas à accepter de vivre moins longtemps, ni de vivre en moins bonne santé. Nous pouvons prendre le contrôle de nos vies pour réduire le risque de maladie chronique, et nous pouvons envisager les innovations des entreprises des sciences de la vie pour ralentir l'épidémie des maladies chroniques. Les entreprises des sciences de la vie déchaînent la puissance des données pour stimuler l'innovation, accélérer la mise sur le marché des médicaments et augmenter la durée de la vie humaine.